lundi 31 juillet 2017

La vie de notre fondateur sur EWTN le 5 août

La vie de notre fondateur sur EWTN le 5 août 

Résultats de recherche d'images pour « Nunc Coepi the movie »

Voici une très heureuse nouvelle: le 5 août prochain on présentera à la télévision la vie du fondateur de ma Congrégation religieuse, les Oblats de la Vierge Marie: le Vénérable Bruno Lantéri.

Le film documentaire est intitulé: « Nunc Coepi », mots latins signifiant: « Maintenant je commence ». Il s’agit d’une expression très chère à notre fondateur et qu’il utilisait souvent pour nous inciter à vaincre tout découragement et à nous ancrer dans l’espérance chrétienne.

Le chaîne de télévision EWTN a sûrement choisi la date du 5 août pour montrer ce film, en raison du fait que le Père Lantéri est décédé le 5 août 1830. Nous pouvons croire que le 5 août 1830, signe aussi l'entrée au ciel de notre fondateur. Le 5 août prochain, trois jeunes Américains prononceront leurs premiers vœux dans notre Congrégation religieuse, à Boston, au Massachusetts.  

Si vous êtes abonnés à la chaîne de télévision EWTN, je vous encourage fortement à regarder ce documentaire samedi soir prochain à 22h, heure avancée de l’est.

Co-producteur, directeur, narrateur et éditeur du film: Père John Wykes, omv (Oblat de la Vierge Marie)

Voici un aperçu du film: 

Nunc Coepi - English Trailer - YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=UaJcadMZNto
11 oct. 2016 - Ajouté par omvusa
A man who truly lived the words, "Nunc coepi" -- Now I begin. ... 2016 – 7:30 p.m. St.Clement ...

Si vous visionnez ce film-documentaire et si en plus, vous regardez la vidéo ci-dessous, vous comprendrez pourquoi je suis un Oblat de la Vierge Marie et pourquoi j'ai un blogue. 




Je suis en vacance

Je suis en vacance
 Résultats de recherche d'images pour « Vacance »

Cher lecteur, chère lectrice,

Je suis en vacance à partir d’aujourd’hui, jusqu’au 31 aôut. Je n’aurai pas d’ordinateur avec moi durant mes vacances. Je n’écrirai donc aucun blogue. Il est bon de changer nos habitudes de vie durant nos vacances. Je passerai la grande partie de mes vacances au chalet que j’ai reçu en héritage (conjointement avec ma sœur et mon frère) de mes chers parents décédés. 

Si vous désirez lire mon blogue durant le mois d’août, sachez que j’ai mis en ligne à date 786 blogues. Je serais très surpris que quelqu’un ait lu tous ces 786 blogues. Cela pour vous dire que si vous désirez me lire, vous aurez amplement de choix. Une fois sur mon blogue, vous allez dans les « ARCHIVES DU BLOGUE » en haut à droite de votre écran. Vous n’avez qu’à cliquer sur une année et un mois et tous les titres des blogues écrits durant ce mois, apparaissent sur l’écran. Vous choisissez le thème qui vous intéresse.

Je vous reviens en septembre.

Que Dieu vous bénisse et vous protège !


P. Guy Simard, omv


Mandy Harvey nous dit: "Essaie"

Mandy Harvey nous dit : « Essaie »
Résultats de recherche d'images pour « Mandy Harvey »
Mandy Harvey

Tout comme certaines personnes que je connais, j’aime aller faire un tour de temps à autre sur des émissions telles que: « America’s Got Talent ». Ces émissions nous font voir que Dieu a beaucoup d’imagination pour donner tous ces talents à ses enfants. Voici une de mes découvertes: elle se nomme Mandy Harvey. Au début de la vidéo que vous pourrez voir dans un instant, un dialogue s’instaure entre les juges de l’émission et Mandy :

Simon : « Je crois avoir compris que vous êtes sourde. »

Mandy : « J’ai perdu complètement mon ouïe quand j’ai eu dix-huit ans.

Simon : « Et quel âge avez-vous maintenant?

Mandy : « J’ai maintenant 29 ans. Cela fait donc dix ans. »  “

Simon : « Et comment avez-vous perdu l’audition, si je puis me permettre de le demander?

Mandy : « J’ai des troubles du tissu conjonctif; je suis tombé malade et mes nerfs se sont détériorés. »

Simon : « Alors vous chantiez avant de perdre votre ouïe? »

Mandy : « Oui, je chante depuis que j’ai quatre ans. J’ai arrêté de faire de la musique après que j’aie perdu l’audition. Ensuite j’ai trouvé le moyen de revenir à la musique grâce à la mémoire musculaire et en utilisant des « tuners » visuels et en faisant confiance au ton de ma voix. »

 Howie : « Vous avez enlevé vos chaussures pour sentir les vibrations. Est-ce ainsi que vous suivez la musique? »

Mandy : « Oui, je sens le tempo, le « beat » à travers le plancher. »

Simon : « Et qu’est-ce que vous allez nous chanter? »

Mandy : « Je vais chanter une chanson que j’ai composée et qui a pour titre : « Try » (« Essaie »).

Simon : « Est-ce que tu peux me dire de quoi parle la chanson? »

Mandy : « Après que j’aie perdu l’audition, j’ai abandonné (j’ai perdu courage). Je veux faire plus de ma vie que d’abandonner. »

Simon : « Bravo! Ceci est votre moment, BONNE CHANCE ! »

Mandy Harvey: Deaf Singer With Original 'TRY' Gets Simon's GOLDEN ...

https://www.youtube.com/watch?v=m9_rtzO3JfY
6 juin 2017 - Ajouté par Talent Recap
Full Segment | America's Got Talent Season 12 | Auditions 2 | Episode 2 #talentshows For more HD full ...


Voici les paroles de la chanson avec ma traduction entre parenthèses.

Try (Essaie)

Mandy Harvey


I don't feel the way I used to (je ne me sens plus comme auparavant)
The sky is grey much more than it is blue (le ciel est beaucoup plus gris que bleu)
But I know one day I'll get through (mais je sais qu’un jour je passerai au travers)

And I'll take my place again (et que je prendrai ma place à nouveau)

If I would try (si j’essayais)
If I would try
(si j’essayais)

There is no one for me to blame (Je n’ai personne à blamer)
'Cause I know the only thing in my way
(parce que je sais que le seul obstacle sur mon chemin)
Is me
(c’est moi)

I don't live the way I want to (Je ne vis pas de la façon que je désire)
That whole picture never came into view (je n’avais jamais imaginé toute cette histoire) 
But I'm tired of getting used to (mais je n'en peux plus de la routine de mes journées)
The day

So I will try (Alors j'essaierai)
So I will try (Alors j'essaierai)

If I would try
(Si j’essayais)
If I would try
(Si j’essayais)

Mandy Harvey - Try (Lyrics) - YouTube


https://www.youtube.com/watch?v=bUoRbZtfde0
7 juin 2017 - Ajouté par SuperbLyrics
Subscribe SuperbLyrics → http://bit.ly/2d2gNNG Mandy Harvey - Try / Lyrics / America's Got Talent 2017 ...


Après la chanson, Simon dit ceci: « Je ne pense pas que tu auras besoin d’un traducteur pour ceci: et il pèse sur le « Golden Buzzer ». Ce geste a lieu très rarement; il a été introduit durant la neuvième saison de cette émission télévisée. L’artiste qui jouit de cela passe automatiquement en demi-finale. Un juge ne peut émettre qu’un seul « Golden Buzzer » par saison.

Ce que Mandy nous apprend:

Mandy nous apprend ce que c’est que le courage. Mandy nous apprend à surmonter nos peurs. Mandy nous apprend à ne pas rester enfermer dans les insatisfactions que nous éprouvons. Mandy nous apprend à « essayer » pour être vraiment heureux. Et tout cela, apparemment uniquement sur fond humain. Car nous ne savons pas si Mandy est croyante ou non. Imaginons seulement de quoi est capable l’être humain s’il met sa foi et sa confiance en Dieu. Jésus nous dit qu’une telle personne pourrait faire les mêmes choses que Lui a faites, et même de plus grandes choses encore (Jn 14, 12).

Si quelqu’un ose penser qu’il ou elle ne peut pas exercer un service ou un ministère dans l’Église, qu’il ou elle pense à Mandy.

Si quelqu’un est timide à la pensée de témoigner ouvertement de sa foi, qu’il ou elle pense à Mandy.

Mandy nous fait comprendre très clairement par les mots de sa chanson, que le principal obstacle à notre amélioration et à notre engagement comme chrétiens, c’est « nous-mêmes ». 

Si parfois nous avons l’intention de ne pas nous engager dans la nouveauté; si parfois nous avons la tentation de démissionner avant le temps; si parfois nous entendons quelqu’un nous dire que nous sommes capables de faire telle ou telle chose, mais que nous nous n’y croyons pas, essayons d’entendre la voix pure et forte de Mandy qui chante: « So I will try » (« Alors j’essaierai »).

Merci Mandy et que Dieu continue de te bénir !


  





vendredi 28 juillet 2017

EXTRAORDINAIRE !

EXTRAORDINAIRE !
Guy Simard, omv, dans la chambre du Bienheureux Pier Giorgio Frassati à Pollone, Italie

EXTRAORDINAIRE !!!   WOWWWWWWWW !!!!

Le mystère s'éclaire d'une lumière nouvelle. 

MERCI BEAUCOUP Angela pour ce cadeau reçu en ce 28 juillet 2017. Angela est une de nos paroissiennes qui a fait le pèlerinage avec moi en Italie en mai 2015. C’est elle qui a pris la vidéo que vous pourrez voir dans un instant. Cette vidéo est demeurée cachée durant deux ans. En voulant vider la carte mémoire de son appareil photo en vue d'un prochain voyage, Angela a été intriguée par cette vidéo et a décidé de la regarder. Comment se fait-il qu'elle ne l'ait pas regardée auparavant? Le mystère caché depuis deux ans est maintenant en grande partie révélé.

"MISERICORDIAS DOMINI IN AETERNUM CANTABO " "Je chanterai éternellement les Miséricordes du Seigneur ". Cette phrase était le refrain du psaume 88 (89) qui fut chanté le jour où j'ai été ordonné prêtre par saint Jean-Paul II, le 12 juin 1983. Ce refrain est de fait le premier verset du psaume. En français, on traduit ainsi ce verset: " L'amour du Seigneur, sans fin je le chante ". 

Vous vous demandez peut-être pourquoi tant d’exubérance de ma part aujourd’hui. Je n’ai pas tellement l’intention de l’expliquer. Si quelqu’un désire en connaître la cause, qu’il regarde la vidéo suivante:  P5150629.MOV

Et pour comprendre la vidéo, il faut avoir lu certains de mes blogues, dont celui-ci: 

Dieu ma joie: Blogues fusionnés en l'honneur de Pier Giorgio

dieumajoie.blogspot.com/2017/07/blogues-fusionnes-en-lhonneur-de-pier.html

1 juil. 2017 - Plusieurs personnes sur la planète vivent en ce moment une neuvaine de prière en l'honneur du Bienheureux Pier Giorgio Frassati décédé à ...

Post scriptum: Vous noterez qu’au bas du présent blogue, il est indiqué qu’il y a une personne qui a émis un commentaire. Je reproduis ici ce commentaire car il vient d’une des personnes qui ont fait le pèlerinage avec moi, sur les pas de Pier Giorgio. Il s’agit de Marie-Christine, celle qui a été notre « chauffeur » durant les trois jours passés à Turin et dans les environs. C’est Marie-Christine qui a été la première à apprendre que j’avais perdu mon permis de conduire international. J’étais très embarrassé de lui apprendre cela car elle devenait ainsi la seule personne du groupe habilitée à conduire notre véhicule de location. Elle devait donc assumer seule toute cette tâche. Quelle histoire!

1 commentaire:




MCHG 28 juillet 2017 à 06:46

                          Génial ! Un chaud au cœur! Merci Angela!
                          M-C





jeudi 27 juillet 2017

Il y a 15 ans Jean-Paul II nous invitait à la joie

Il y a 15 ans Jean-Paul II nous invitait à la joie
Image associée
Jean-Paul II saluant les jeunes à Toronto

Ce soir, à la chaîne de télévision Sel et Lumière, on faisait mémoire de la visite du pape Jean-Paul II en sol canadien pour les Journées mondiales de la jeunesse qui ont eu lieu à Toronto du 25 au 28 juillet 2012. Nous célébrons donc ces jours-ci, le 15ème anniversaire de cette visite historique et de cet événement international.

Le thème des JMJ de Toronto était constitué de deux phrases du Sermon sur la montagne : « Vous êtes le sel de la terre. Vous êtes la lumière du monde » (Mt 5, 13-14). C’est d’ailleurs à cette occasion que fut créée la chaîne de télévision « Sel et Lumière ».

J’ai aimé ce soir voir celui qu’on appelle désormais « saint Jean-Paul II », qui déjà très malade et visiblement souffrant, invitait les jeunes au bonheur et à la joie avec les paroles mêmes de Jésus. Voici, ci-dessous, certaines des phrases qui m’ont touché en écoutant le pape commenter le texte biblique des béatitudes qui venait d’être proclamé et chanté par un jeune homme et une jeune femme.

VOYAGE APOSTOLIQUE À TORONTO
XVIIème JOURNÉE MONDIALE DE LA JEUNESSE
FÊTE D'ACCUEIL DES JEUNES
DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
Toronto - Exhibition Place, jeudi 25 juillet 2002

Chers Jeunes,

La page des Béatitudes que nous venons d’entendre est la grande charte du christianisme.  

Ce soir, nous sommes nous aussi rassemblés pour nous mettre à l’écoute du Seigneur. Je vous regarde avec une grande affection: vous venez de diverses régions du Canada, des États-Unis, de l’Amérique centrale, de l’Amérique du Sud, de l’Europe, de l’Afrique, de l’Asie et de l’Océanie. J’ai écouté vos voix joyeuses, vos cris, vos chants, et j’ai perçu l’attente profonde de vos cœurs: vous voulez être heureux!

Chers jeunes, les propositions qui vous sollicitent de toute part sont nombreuses et séduisantes: beaucoup vous parlent d’une joie qui pourrait s’obtenir par l’argent, par le succès, par le pouvoir. Surtout, ils vous parlent d’une joie qui coïnciderait avec le plaisir superficiel et éphémère des sens.

Chers amis, à votre envie de jeunes désirant être heureux, le vieux Pape, chargé d’années mais encore jeune de cœur, répond par une parole qui n’est pas la sienne. C’est une parole qui a résonné il y a deux mille ans. Nous l’avons de nouveau entendue ce soir: «Heureux...». La parole clé de l’enseignement de Jésus est une annonce de joie: «Heureux...»

L’homme est fait pour le bonheur. Votre soif de bonheur est donc légitime. Le Christ a la réponse à votre attente. Il vous demande donc de lui faire confiance. La joie véritable est une conquête, qui ne s’obtient pas sans une lutte longue et difficile. Le Christ possède le secret de la victoire.

Le «Discours sur la Montagne» trace la carte de ce chemin. Les huit Béatitudes sont les panneaux signalétiques qui indiquent la direction à suivre. C’est un chemin qui monte, mais Jésus l’a parcouru le premier. Et il est prêt à le parcourir de nouveau avec vous. Il déclara un jour: «Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres» (Jn 8, 12). Et dans une autre circonstance il ajouta: «Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que vous soyez comblés de joie» (Jn 15,11).

C’est en marchant avec le Christ que l’on peut conquérir la joie, la vraie joie! C’est précisément pour cette raison qu’il vous lance aujourd’hui encore un appel à la joie: «Heureux...».

Accueillant maintenant sa Croix glorieuse, cette Croix qui a parcouru avec les jeunes les routes du monde, laissez résonner dans le silence de votre cœur cette parole consolante et exigeante: «Heureux...».

(Procession avec la Croix de l’Année sainte)





Chant: "Ô Marie" de Robert Lebel

Chant: « Ô Marie » de Robert Lebel
 Résultats de recherche d'images pour « vêtue de lumière robert lebel »
Album de Robert Lebel: "Vêtue de lumière"

Depuis deux jours, le chant « Ô Marie » de Robert Lebel, me revient continuellement à l’esprit. Je le fredonne sans cesse. Je pense en connaître la cause. Dimanche dernier, en entrant dans une de nos deux églises, j’ai entendu ce chant. Une paroissienne avait mis un CD avant la messe et c’était ce chant qui jouait. C’est sûrement pour cela que le chant m’est resté dans la tête et le cœur ces jours-ci. Je connais ce chant depuis longtemps, depuis de fait qu’il est sorti en 1992. Mais c’est seulement aujourd’hui que j’en apprécie toute la valeur.

Ce chant fait référence aux noces de Cana telles que décrites dans l’évangile selon saint Jean au chapitre 2. Marie, par sa prière tranquille, a fait faire à Jésus son premier miracle: Il a changé l’eau en vin pour la joie des convives.

J’aime que l’on demande à Marie de parler à Jésus de nos difficultés. À cause de cela j'aime davantage les strophes du chant que le refrain. Car dans les strophes, on demande à Marie uniquement de parler à Jésus de nos vides. C’est ce que Marie a fait à Cana de Galilée: elle a seulement dit à Jésus que les gens n'avaient plus de vin, que les réserves étaient vides. Dans la deuxième partie du refrain, on dit à Marie de demander à Jésus de transformer notre cœur. C’est très bien cela aussi; mais je préfère la prière tranquille de Marie à Cana, qui ne fait que parler de nos problèmes, sans rien demander. Il est vrai cependant que Jésus a très bien compris que sa Mère lui demandait de faire un miracle. Mais tout est dans la manière de dire les choses ou de demander.

J’aime aussi que Robert Lebel parle de nos « vides ». Tout péché est l’indice d’un vide en nous. Au moins deux confesseurs m’ont déjà dit que le péché que j’accusais était un signe d’un manque dans ma vie. Un manque, donc un vide. Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais on n’aime pas normalement se faire dire qu’il nous manque quelque chose. Or c’est la condition de la très grande majorité des personnes qui vivent sur cette terre: ils expérimentent au niveau de leur coeur, des manques, des vides, qu'ils cherchent à remplir du mieux qu'ils peuvent. Seuls quelques saint et saintes sont parvenus, semble-t-il, à avoir un cœur rempli de Dieu déjà sur terre.

On attribue au philosophe Aristote la phrase suivante: « La nature ne supporte pas le vide ». De fait, dans la nature, il n’y a pas de vide. Entre les objets qui sont autour de nous, il y a de l’air. Cet air est invisible, mais il est bel et bien là. Il n’y a pas de vide autour de nous. On peut aussi dire, en quelque sorte, que le cœur humain ne supporte pas le vide. S’il y a un vide en nous, notre coeur voudra le remplir. La véritable question est donc celle-ci: Avec quoi remplir nos vides, avec quoi remplir notre coeur? La seule réponse chrétienne valable, durable, et louable est celle-ci: « Je dois remplir les vides de mon cœur avec Dieu et par Dieu ». Notre cœur est fait pour Dieu, comme le disait si bien saint Augustin, et seul un cœur rempli de Dieu sera parfaitement heureux ici-bas et dans l'au-delà. C’est d’ailleurs en cela que consistera la vie éternelle, la béatitude éternelle. Certains saints et saintes sont parvenus dès ici-bas à avoir le cœur rempli de Dieu. La chose est donc possible. Je vous la souhaite; je vous souhaite cette grâce.

Pour entendre le chant, allez sur le lien ci-dessous et écoutez la plage numéro 11.

Vêtue De Lumière by Robert Lebel Et Mannick on Apple Music

https://itunes.apple.com/ca/album/vetue-de-lumiere/id394732654

Et voici les mots du chant: 

Ô Marie (Robert Lebel)

Ô Marie, toi la Mère du Sauveur
Parle-lui de nos rêves de bonheur
Et dis-lui qu'il transforme notre cœur
Comme l'eau pour le vin de la noce.

Parle-lui de ce vide en nos regards
Qui sans voir
N'osent plus s'émerveiller.

Parle-lui de ce vide entre nos mains
Qui n'ont rien
A force d'être fermées

Parle-lui de ce vide en notre cœur
Qui a peur
De s'ouvrir pour mieux aimer

Parle-lui de ce vide en nos amours
Qui sont lourds
De leurs fausses libertés.

Parle-lui de ce vide en nos passions
Qui s'en vont
Sans jamais être comblées

Parle-lui de ce vide en notre vie
Ô Marie
Qui peux tout lui demander.


« C’est pourquoi je tombe à genoux devant le Père, de qui toute paternité au ciel et sur la terre tient son nom. Lui qui est si riche en gloire, qu’il vous donne la puissance de son Esprit, pour que se fortifie en vous l’homme intérieur. Que le Christ habite en vos cœurs par la foi ; restez enracinés dans l'amour, établis dans l'amour. Ainsi vous serez capables de comprendre avec tous les fidèles quelle est la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur… Vous connaîtrez ce qui dépasse toute connaissance : l’amour du Christ. Alors vous serez comblés jusqu’à entrer dans toute la plénitude de Dieu. À Celui qui peut réaliser, par la puissance qu’il met à l’œuvre en nous, infiniment plus que nous ne pouvons demander ou même concevoir, gloire à lui dans l’Église et dans le Christ Jésus pour toutes les générations dans les siècles des siècles. Amen. » 
(Saint Paul, Lettre aux Éphésiens, chapitre 3, versets 14 à 21)

P.S.  Je dédie ce blogue à Nicole grâce à qui j'ai entendu ce chant dimanche dernier en entrant dans l'église.